The Book of Ivy & The Revolution of Ivy, Amy Engel

les-infos-pratiques

Titre : The Book of Ivy & The Revolution of Ivy
Auteure
: Amy Engel
Edition
: LUMEN
Date de sortie : 05/03/2015
Thèmes : Dystopie, Romance, Amour Impossible, Mariage Arrangé …
Résumé : Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des Etats-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

lavis-de-c-k-sith

Voilà une Saga dont j’avais hâte de parler. The Book of Ivy (j’inclus là, les deux tomes) a été une lecture que j’ai vraiment prise à cœur. Non pas que ce soit l’une de mes histoires favorites, pas réellement, mais je me suis très rapidement identifiée à Ivy. On n’en parle pas des masses de nos jours, pourtant, beaucoup de jeunes femmes se retrouvent dans sa position. Bien entendu, je ne parle pas là d’avoir à tuer son mari, évidemment que non. Je sous-entends par là, que de nombreuses jeunes filles sont forcées de vivre des vies qui ne leurs conviennent pas. Leur cœur leurs dicte des propos que leur raison refuse d’écouter. Ce système de conditionnement de vie, je suis contre. Totalement. Dans les romans, comme dans la vraie vie, c’est sans doute pourquoi j’affectionne tout particulièrement les dystopies. Car il est très souvent question de rebellion et de renversements de situations. Ce à quoi je m’identifie le plus facilement. (Oui, je suis une révolutionnaire, vous ne le saviez pas ?)

Ivy fait partie de ces personnages qu’on secouerait des pieds à la tête afin de lui faire comprendre que parfois, mettre la fierté de sa famille et l’enjeu de ses actes de côté, n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Oui, j’aime à croire que nous avons toujours un choix, et que tant que l’on peut assumer les conséquences de nos actes, alors on peut repartir la tête haute. Se laisser dicter sa vie, son futur par quiconque, ce n’est pas humain, et qui plus est c’est horrible. Raison pour laquelle j’ai tout bonnement adoré le personnage d’Ivy, qui se questionne sans arrêt sur ce qui est juste ou non, bon ou non, honnête ou non.

Concernant Bishop, le mari d’Ivy, je crois avoir complétement craqué. Derrière un visage nonchalant et une attitude des plus stoïque, voire simplement respectueuse, on finit par y découvrir un jeune homme des plus braves, car tout comme sa femme, il doit lui aussi faire face à des choix très importants.

En quelques mots supplémentaires, je rajouterais qu’Amy Engel est parvenu à me toucher d’une manière assez inattendue. Bien sûr, tout est personnel, mais elle aborde la question de la fierté et de l’honnêteté avec beaucoup de finesse, tout en confrontant le cœur et la raison dans un combat sans merci, face auquel il y a tout à perdre, ou bien tout à gagner.

Pour les âmes rebelles en mon genre, vive The Book of Ivy !

4-etoiles

Et vous, qu’en avez vous pensez ?

Publicités

Publié par

Passionnée de lecture, je me suis lancée dans l’écriture il y a de cela trois ans. Depuis, je nourris mon imagination en observant le monde et en me servant de mes expériences personnelles. Grande fanatique d’introspection, j’apprécie davantage les protagonistes tourmentés faisant faces à de grands dilemmes. C'est pourquoi, je porte une grande importance à l'évolution psychologique et morale d'un personnage, tant et si bien que j'affectionne plus que n'importe quel autre genre, le dramatique et le tragique. Plus que tout, les bougies et le thé sont mes grands amis de tous les jours.

8 thoughts on “The Book of Ivy & The Revolution of Ivy, Amy Engel

  1. J’ai beaucoup aimé cet duologie, pour une fois tout n’est pas tout rose et tout ne s’arrange pas en un claquement de doigt. J’aime beaucoup la relation qu’elle a créé entre Bishop et Ivy, leurs façon d’apprendre à vivre ensemble. Des Bishop on en voudrait toutes 😀

    J'aime

    1. Ouii ! Des Bishops ahah ! Mais des Leith aussi (LEDNH) ! Pour en revenir à TBOI, j’ai beaucoup aimé aussi. Il y a certaines situations dans lesquelles je me suis reconnue, donc bien évidemment … 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s