Sous la même étoile, Kelley York

les-infos-pratiques

Titre : Sous la même étoile (« Made of Stars » en anglais)
Auteure : Kelley York
Date de sortie : 16/06/2016
Edition : PKJ
Thèmes : Amitié, Amour, Young Adult …
Résumé : Un frère et sa soeur vont devoir trouver le moyen de protéger le garçon qu’ils aiment tous les deux.

Une fois le lycée terminé, Hunter et sa demi-soeur Ashlin, décident de prendre une année sabbatique et d’emménager chez leur père. Là-bas, ils retrouvent Chance, un garçon fantasque avec qui ils passent tous leurs étés depuis l’enfance. Si Chance les a toujours fascinés, ce sont des sentiments tout autres qu’Ashlin et Hunter développent bientôt pour lui. Mais ils comprennent aussi que les excentricités de Chance dissimulent une vérité bien plus noire…

lavis-de-c-k-sith

« Sous la même étoile » m’a tapé dans l’oeil dès sa sortie, peut-être même avant, et j’avais déjà dans l’idée de me le procurer malgré ma bonne volonté de ne pas dépenser. Finalement, j’ai opté pour le format ebook, probablement par mesure de précaution de peur d’être déçue. Et heureusement pour moi, ce n’est pas le cas. Pas tout à fait du moins.

Pour être très franche avec vous, « Sous la même étoile » a fait office d’une bonne lecture mais n’a pas vraiment correspondu à ce à quoi je m’attendais. Nous suivons Hunter et Ashlin dans leurs aventures aux côtés de Chance, un jeune homme qu’ils connaissent depuis leur plus tendre enfance et pour qui ils ressentent une affection très puissante, parfois très proche de l’obsession.

Je ne vais pas prendre de pincettes pour vous dire les choses, j’ai trouvé le personnage d’Ashlin … Presque … Inutile. A mes yeux, elle n’a été présente qu’en tant qu’élément perturbateur ou bien histoire de dire « tout ne tourne pas uniquement autour de Chance et Hunter« . Bien qu’elle soit un personnage plutôt sympathique, elle est trop rapidement et facilement évincée par la personnalité et le comportement des autres protagonistes, tant et si bien qu’elle ne parait pas si essentielle à l’histoire. Hunter, quant à lui, est un jeune adulte très attendrissant. Sa situation, son questionnement et sa mauvaise foi font de lui le genre de personnage auquel on s’identifie sans raison apparente et ce, uniquement parce qu’on les apprécie. Mais plus que Hunter, celui qui a le plus attiré mon attention est Chance. Dès le premier chapitre, et bien qu’ils ne soient que de très jeunes enfants à ce moment-là, tout nous indique qu’il est l’élément central de l’histoire : la  tournure des phrases, le fait que tout et tous soient focalisés sur lui, les changements soudains de l’emploi des temps dans les paragraphes … etc. Si vous faites bien attention, vous verrez que l’on vous donne des indices dès le départ finalement. Mais je n’en dis pas plus, je ne voudrais pas avoir à spoiler.

Comment vous dire que je m’étais attendue à une histoire des plus simples : une romance, de la jalousie, de la rancœur, du pardon et de l’amour à volonté, avec peut-être même une quantité massive de baisers baveux et dégoulinant de niaiserie à souhait. Mais … Ce ne fut ABSOLUMENT pas le cas. Bon sang … Comme j’avais pourtant besoin de ce genre de roman après une lecture aussi intense que la trilogie « Red Rising« . Rassurez-vous, j’ai tout de même apprécié « Sous la même étoile » comme il se doit, même si je n’ai pas trouvé le style d’écriture extravagant ou très attrayant.

En effet, cette histoire n’est pas juste celle de trois adolescents en proie aux soucis quotidien d’une vie monotone et morose. Non, « Sous la même étoile« , c’est avant tout une confrontation blessante entre des conditions et des modes de vies différents. Plus encore, c’est une mise en avant d’une amitié, d’un amour et d’un espoir que chacun garde profondément en soi. Car dans la beauté du lien qui les unis tout les trois, on y ressent la douleur de l’injustice qui les frappe. Et dans le déni de leurs malheur, s’épanoui l’éclat de leur confiance, de leurs dessein.

Concernant la fin de ce One-Shot … J’avais une vision tout autre du dénouement final. Mais à la longue, et avec du recul, je me demande sincèrement laquelle des deux versions est la plus appropriée … Et dans tous les cas, est-ce que cela changerait quoique ce soit ? Et la réponse est non. Qu’importe ce qui se passe, en fin de compte, la vérité est que telle que la situation est, les choses n’auraient peut-être jamais été les mêmes par la suite.

Une histoire a la fois belle et horrible qui nous touche au plus profond de nous-même, qu’importe la manière que ce soit. Leurs aventures méritent d’être lues et ainsi, peut-être, parviendront-elles à vous toucher de la même façon qu’elles m’ont pleinement frustrée et révoltée.

4-etoiles

Et vous, si vous l’avez lu, qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

Publié par

Passionnée de lecture, je me suis lancée dans l’écriture il y a de cela trois ans. Depuis, je nourris mon imagination en observant le monde et en me servant de mes expériences personnelles. Grande fanatique d’introspection, j’apprécie davantage les protagonistes tourmentés faisant faces à de grands dilemmes. C'est pourquoi, je porte une grande importance à l'évolution psychologique et morale d'un personnage, tant et si bien que j'affectionne plus que n'importe quel autre genre, le dramatique et le tragique. Plus que tout, les bougies et le thé sont mes grands amis de tous les jours.

5 thoughts on “Sous la même étoile, Kelley York

    1. Hehe, je dois t’avouer que ce côté mystérieux m’a énormément surprise pendant ma lecture, mais ce n’était pas pour me déplaire, donc tant mieux 😉

      J’ai hâte de savoir ce que tu en auras pensé 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s