November 9, Colleen Hoover

les-infos-pratiques

Titre : November 9
Auteure : Colleen Hoover
Date de sortie : 27/10/2016 (si aucun changement)
Edition(à vérifier)
Thèmes : New Adult, Romance, Tragédie, Tranche de vie …
Résumé : Fallon rencontre Ben, écrivain en herbe, alors qu’elle s’apprête à quitter L.A. pour New York. Leur attirance les pousse à passer le dernier jour de Fallon à Los Angeles ensemble. La vie mouvementée de la jeune fille réveille l’inspiration que Ben a toujours cherchée pour son roman.

Au fil du temps, et alors qu’ils vivent diverses expériences et relations chacun de leur côté, ils continuent de se rencontrer à la même date chaque année. Jusqu’au jour où Fallon ne sait plus si Ben lui a dit la vérité ou s’il a créé de toutes pièces le scénario parfait pour son roman.

(Résumé prit sur http://evenusia.canalblog.com)

lavis-de-c-k-sith

Oui, je lis beaucoup de Colleen Hoover ces derniers temps mais que voulez-vous ? C’est ce qui se produit lorsque l’on découvre la magnifique plume d’un auteur au potentiel fou. Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai jamais été déçue par un seul de ses romans. Que ce soit « Maybe Someday« , « Maybe Not« , « Ugly Love« , « Never Never » ou « Too Late » … Non, vraiment, aucune déception. C’est fou comme chacun de ces livres a été un véritable coup de coeur. J’ignore ce qui me plait tant. Peut-être est-ce le fait que le fond de l’intrigue porte toujours sur une tragédie et qu’elle manie les mots à la perfection ? Ou alors est-ce le fait que ses personnages soient parfaitement construits et touchants, qu’elle joue avec nos sentiments et nos émotions ? Quoiqu’il en soit, j’ai versé des larmes pour chaque livre lus, et je ne regrette en rien le temps passé et accordé à ces lectures.

Aujourd’hui, nous nous retrouvons pour parler de « November 9« , le prochain livre de Colleen Hoover à paraître en France. Comment vous dire que dès le premier chapitre, je savais d’ores-et-déjà que ce roman serait un coup de cœur fulgurant ? Je n’ai pas les moyens d’expliquer pourquoi, ni comment, mais c’est un fait. Je le savais, et c’est le cas. J’ai littéralement été transportée.

« November 9 » conte l’histoire de Fallon, une jeune femme qui n’a pas été épargnée par la vie, c’est le moins que l’on puisse dire. Tandis qu’elle oeuvre pour quitter tous ses repères et s’en aller afin de recommencer une nouvelle vie, elle fait la rencontre de Ben au cours d’une soirée tendue. De suite, la connexion entre eux deux est fusionnelle et incroyablement forte. J’ai beaucoup apprécié le personnage de Fallon qui est un mélange abrupte de force de caractère et de fragilité. De l’autre côté, nous retrouvons Ben, le protagoniste drôle, amusant, affectueux, intelligent et tellement … Tellement … Il n’y a pas de mots précis, ni exact, pour vous décrire Ben. Il regroupe beaucoup de qualité en lui, tout comme il accumule les défauts au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire. Tous deux sont réellement des personnages attachants et touchants. Je sais. Dis ainsi, je vous vend leur relation comme étant niaise à en mourir, et baveuse de baisers à souhait, mais rassurez-vous, ce n’est absolument pas le cas. C’est un CoHo après tout, ne l’oublions pas ! CoHo n’épargne JAMAIS ses personnages. JAMAIS. Mais c’est ce qu’on aime, bon Dieu !

La relation de Ben et Fallon est unique. C’est un mélange entre trahison et amour, secrets et révélations, rancune et pardon. Et ce qui est intéressant (comme pour chaque histoire de Colleen Hoover) c’est que le scénario est tout autant surprenant. Je veux dire par là que l’on a beau s’imaginer toutes les options possibles, il y a toujours une – UNE – péripétie, UN élément perturbateur ou UN rebondissement qui nous rend dingue. Mais dingue. MAIS DINGUE ! Je repense actuellement à ma lecture et j’ai encore envie de pleurer. Pleurer de joie. Pleurer de colère. Pleurer de tristesse. Pleurer de frustration. Pleurer de rire. Mais pleurer. Pleurer tout court. Pourquoi ? A cause des choix et décisions des personnages, qui sont très corrects je vous l’assure, mais qui ne devraient pas être comme tels ! Ça ne devrait pas être comme ça ! Parce que … NON ! Je me rappelle l’effusion d’émotions troublantes et contradictoires qui s’est éveillée en moi, et je n’ai qu’une envie, là tout de suite, c’est de réécrire « November 9 » pour retirer tous ce qui m’a donné envie de me taper la tête contre un mur. Mais bien évidemment je ne le ferais pas. Car je ne suis pas CoHo, et que seule CoHo est capable de nous transporter à ce point là. Et aussi parce que sans tout ça, l’histoire de Fallon et Ben ne serait pas si affreusement belle, émouvante et blessante … Ahhhh !

Le plus insupportable dans tout ça, je pense, c’est lorsque l’on apprend la vérité. Pour ma part, je n’ai ABSOLUMENT rien vu venir. Et pourtant je suis le genre de femme à comprendre très rapidement les choses. Mais celle-là … Non … Mais TOUT ça (c’est plus correct) … Tout ce qui se passe dans les deux derniers quarts du livre … Mais … Je me suis littéralement retrouvée cul à terre. Et il faut prendre l’expression au sens concret des termes. CUL A TERRE ! Je me suis vu me morfondre dans mon lit, à je ne sais plus quelle heure du matin (probablement 3h …), à m’enfoncer la tête dans mes oreiller et serrer des dents pour éviter de crier et réveiller tout le voisinage, ou même ma famille. Non, car c’est le genre de choses qui nous fait entrer dans une colère noire ou qui éveille une jalousie verte … Ce livre nous en fait voir de toutes les couleurs. Vraiment.

Autrement, eh bien … Je suis amoureuse de Ben. Oui, oui, oui. Je sais, je craque pour toute la gente masculine de Colleen Hoover. Ridge de « Maybe Someday« , Miles de « Ugly Love« , Silas de « Never Never« , et maintenant Ben de « November 9 » … Ma polygamie n’a plus de limite, au secours. Ah et … Encore une chose : Je suis amoureuse de Ben ! Et quel plaisir également de retrouver Tate et Miles, de « Ugly Love« . Ma réaction, lorsque j’ai réalisé qu’il s’agissait d’eux aurez probablement provoqué des fous rires … Mais … Tate et Miles ! Tout de même ! Quoiqu’il en soit, « November 9 » fera office d’un excellent cadeau d’anniversaire pour ma part car … TADAM ! Je suis née le 09 Novembre.

Au passage, je vous invite et incite à écouter la chanson « November 9 » de Griffin Peterson, qui a également adapté les chansons de Ridge dans « Maybe Someday« . Ce type est génialissime … Et désormais que j’ai lu « November 9« , la chanson prend tout son sens ! *pleure*

Pour conclure, j’ajouterais simplement que je suis heureuse, honorée et satisfaite de vous avoir présenté « November 9« , car c’est spécialement pour des livres tels que celui-ci que j’ai décidé de créer mon blog, ainsi que mon compte Instagram. Je voulais pouvoir partager avec vous « des livres qui nous en font voir de toutes les couleurs« . Des « Rainbow Books« . Des « livres Arc-En-Ciel« . Et « November 9 » en est définitivement un. C’est pourquoi, j’espère que vous l’apprécierez à sa juste valeur et qu’il vous fera passer du rouge au vert, sans oublier le noir et le bleu, pour qu’au final vous ayez vous-même l’air d’un arc-en-ciel rayonnant et éclatant de couleurs lorsque vous en parlerez tout autour de vous. 

5-etoiles

Et vous, si vous l’avez lu, qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

Publié par

Passionnée de lecture, je me suis lancée dans l’écriture il y a de cela trois ans. Depuis, je nourris mon imagination en observant le monde et en me servant de mes expériences personnelles. Grande fanatique d’introspection, j’apprécie davantage les protagonistes tourmentés faisant faces à de grands dilemmes. C'est pourquoi, je porte une grande importance à l'évolution psychologique et morale d'un personnage, tant et si bien que j'affectionne plus que n'importe quel autre genre, le dramatique et le tragique. Plus que tout, les bougies et le thé sont mes grands amis de tous les jours.

14 thoughts on “November 9, Colleen Hoover

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s