La Quatrième Fée, Brigitte Guilbau

les-infos-pratiques

Titre : La Quatrième Fée
Auteure : Brigitte Guilbau
Date de sortie : 15 Juin 2016
Edition : Lylis Editions
Thèmes : Drame, Secret
Résumé : Une légende vietnamienne raconte l’histoire de trois fées.

La première veille sur l’embryon, le fœtus et la mère pour leur donner force et vigueur pendant la grossesse. La deuxième fée s’occupe de la naissance pour que la mère soit libérée rapidement et que l’enfant vienne au monde en bonne santé. La troisième apparaît quand vient l’heure de mourir : elle nous aide à passer la porte vers ce monde que l’on dit meilleur, à nous donner le courage et à nous apaiser.

Qu’arriverait-il si, par un rendez-vous insoupçonné, une quatrième fée venait faire trébucher cette dernière ?

lavis-de-c-k-sith

Je ne sais pas vous, mais le résumé de ce roman m’avait de suite intriguée, raison pour laquelle je me suis empressée de vouloir le lire. Et je ne suis pas déçue le moins du monde. J’ose avouer que je m’attendais à y découvrir un côté légèrement fantastique mais ça n’a pas été le cas. Ça n’a en rien empêché cette histoire de faire office d’une bonne lecture, rassurez-vous.

« La Quatrième Fée » nous conte l’histoire de Chelsea, une jeune femme de 24 ans passionnée par l’équitation et qui a, pour ainsi dire, voué sa vie à son cheval, Beau. Au fur et à mesure que l’on avance dans le roman, nous sommes littéralement pris aux tripes. En effet, très rapidement, nous apprenons à connaître Chelsea à travers les yeux, pensées et souvenirs de sa mère, Natacha. Commence alors un périple empli de doutes et de remise en cause.

Toute ma compassion s’est dirigée et focalisée sur Natacha, car elle est une mère qui aime indéniablement sa fille. Et qu’importe les mauvaises décisions qu’elle ait pu prendre par le passé, l’égoïsme dont elle a fait preuve durant tant d’années, ou même la peur insurmontable qu’elle fuit depuis toujours, on ne peut décemment par lui en vouloir car Natacha regroupe tout ce qu’il y a de plus humainement possible. Elle est un personnage auquel on peut aisément s’identifier, non pas de par sa situation, mais bien parce que ce qu’elle ressent ne nous est pas étranger. De sa peur à sa colère, tout en passant par ses doutes et ses envies, sans oublier ses espoirs ou ses erreurs, elle ravive en nous une multitude de sensations.

Le scénario, quant à lui, est parfaitement construit. Bien que j’ai découvert la fin du livre arrivée seulement à 50% de ma lecture, j’ai tout de même été très agréablement touchée par la suite des événements. Selon moi, l’auteure offre une vision très réaliste de la vie. A travers des personnages brisés, et des vies volées, elle sait cependant faire ressortir et le blanc, et le noir ainsi que toutes les autres couleurs dont regorge l’existence. Il ne me semble pas avoir lu, ne serait-ce qu’une seule fois, les mots « bien » ou « mal » dans le roman. Bien au contraire, nous parlons ici de « souhaits » et de « volonté » des gens. Il n’y aucun jugement, seulement une mise en évidence de faits et c’est ce qui m’a plu.

Ses personnages (et je pense notamment à Pierre) sont d’une maturité à s’en damner ! Ce dernier est réfléchi, patient et totalement incroyable, tant et si bien qu’il nous pousse nous-même à nous questionner sur ce qui se révèle être des sujets très sensibles. Si l’on aborde des notions très distinctes et assez sombres, néanmoins très présentes dans la vie de tous les jours, il est tout de même véridique d’affirmer que derrière chaque regret évoqué, subsiste une part d’espoir. Un espoir auquel on se rattache de toute ses forces, que l’on veut désespérément tenir dans ses mains.

Et ce sont pour ces raisons-là que « La Quatrième Fée » m’a presque mis les larmes aux yeux. C’est en sublimant les douleurs de chaque personnage que Brigitte Gilbau a donné de la beauté et du sens à leur histoire.

Pour être très sincère, je ne m’attendais absolument pas à ce genre de lecture. J’étais persuadée de me lancer dans une aventure légère et imaginaire, ce qui encore une fois s’éloigne très franchement de la réalité. Mais ce n’est pas pour me déplaire, car « La Quatrième Fée » correspond parfaitement à ce que je recherche. D’une profondeur sans équivoque, Bigitte Gilbau parvient à remuer nos émotions avec une intensité troublante grâce à une plume gracieuse.

Un roman touchant et émouvant qui met à l’épreuve les limites de l’amour.

4-etoiles

Et vous, si vous l’avez lu, qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

Publié par

Passionnée de lecture, je me suis lancée dans l’écriture il y a de cela trois ans. Depuis, je nourris mon imagination en observant le monde et en me servant de mes expériences personnelles. Grande fanatique d’introspection, j’apprécie davantage les protagonistes tourmentés faisant faces à de grands dilemmes. C'est pourquoi, je porte une grande importance à l'évolution psychologique et morale d'un personnage, tant et si bien que j'affectionne plus que n'importe quel autre genre, le dramatique et le tragique. Plus que tout, les bougies et le thé sont mes grands amis de tous les jours.

11 thoughts on “La Quatrième Fée, Brigitte Guilbau

      1. Je suis allée jeter un coup d’oeil à (bon je ne sais plus si je dois vouvoyer ou tutoyer désormais … Étant donné que j’ai commencé en te tutoyant je continuerais ainsi, mais n’hésite pas à me dire si cela te dérange 😅) à tes écrits, et je suis IMPRESSIONNÉE ! Tous tes romans m’ont l’air excellents, et j’ai été très touchée par le résumé de Lord, Seigneur des rues roumaines. Bien sûr, tes romances paranormales m’intriguent également, tout comme Eden !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s