Amitié

Cette Obscure Clarté, Estelle Laure

les-infos-pratiques

Titre : Cette Obscure Clarté (« This Raging Light » en anglais)
Auteure : Estelle Laure
Date de sortie : 14/09/2016
Thèmes : Famille, Abandon, Amitié, Romance …
Résumé : Mon père est à l’asile. Ma mère a pris des vacances à durée indéterminée.Si on apprend qu’elle nous a laissées seules, Wren et moi, on va nous séparer.

Après le lycée, il reste le frigo à remplir, les factures à payer, la maison qui tombe en ruines, nos voisins à gérer… Heureusement, deux personnes connaissent notre secret : ma meilleure amie Eden, et Digby, son frère jumeau merveilleusement parfait – et parfaitement casé.

Certains jours, j’ai l’impression que je ne vais pas y arriver. Alors quand, en rentrant du boulot, je trouve le frigo qui déborde ou des muffins encore fumants au pied de l’escalier, je ne peux m’empêcher de me demander : est-ce qu’on cherche à nous empoisonner ? Ou bien, même au cœur des ténèbres, est-ce que l’espoir ne pourrait pas briller ?

lavis-de-c-k-sith

J’ai beaucoup attendu l’arrivée française de « This Raging Light« . En effet, m’étant presque jeté sur ce roman en anglais, j’avais finalement décidé de prendre mon mal en patience en apprenant qu’une sortie VF avait été programmé. C’est pourquoi aujourd’hui, nous nous retrouvons pour échanger à propos de cette lecture.

Dans « Cette Obscure Clarté » nous suivons l’histoire de Lucille et Wren, deux sœurs abandonnées à leur propre sort par des parents loin de connaître le véritable sens de leurs responsabilités. Tragique, telle est leur situation familiale. A l’heure où je vous écris cette chronique, je réalise que toute mon empathie s’est focalisé sur Wren. Âgée de seulement 9 ans au début de l’histoire, elle incarne l’innocence et la fragilité de ce roman. A travers ses mots et ses blagues vaseuses, elle reste pourtant une véritable petite fille. Très mature par son âge, elle comprend rapidement la situation bien qu’elle se garde d’en parler ou d’en inquiéter sa grande sœur.

Bien entendu, j’ai adoré le personnage de Lucille dans lequel nous nous retrouvons davantage. Cette dernière est mature, réfléchie et incroyablement débrouillarde. Elle n’a qu’un seul but : faire en sorte que sa petite sœur ait une vie normale. Difficile, loin de repère parental et isolées du monde, me direz-vous. Mais notre protagoniste ne se laisse pas si facilement abattre. Elle m’a vraiment épaté de ce côté-là. Lucille est forte et courageuse, et par dessus tout, elle aime sa petite sœur du plus profond de son cœur. Tant pis si elle doit payer les factures et trouver un travail convenablement payé à côté du lycée, qu’importe qu’elle revienne en transpirant tous les soirs ou qu’elle se couche à des heures inimaginables. Du moment que Wren sourit, cela lui convient.

« Un sentiment doit pouvoir se traduire en action ou, sinon, il est sans valeur. »

Le plus surprenant, à mes yeux, a été de pouvoir comprendre si parfaitement Lucille. En temps normal, nous sommes toujours facilement ébloui par l’amour que deux sœurs se portent mutuellement, toujours profondément émus par la difficulté et l’injustice de la situation … Pour autant, nous ne comprenons pas nécessairement ce que ressent le personnage, à défaut de pouvoir le concevoir. Mais dans mon cas, j’ai très bien saisi et vécu son angoisse. Et c’est probablement ce qui fait que j’ai adoré ma lecture.

Pour parler rapidement des personnages secondaires, je les ai trouvés très basiques. Pas spécialement recherchés mais sympathiques malgré tout. J’ai eu énormément de mal avec Digby, le frère jumeau d’Eden (la meilleure amie de Lucille). J’ai trouvé ce personnage assez creux et surtout, je n’ai pas apprécié la façon dont il s’est subitement amouraché de l’héroïne depuis le jour où il l’a vu dans sa tenu de serveuse, très simple néanmoins assez sexy. Les choses se sont légèrement précipitées, ce qui m’a plus ou moins perturbée pour être très honnête. Avec quelques réactions assez immatures de temps à autres, les personnages incarnent cependant à la perfection leur rôle d’adolescent.

L’intrigue, quant à elle, est très bien menée. Bien que certains élément soient prévisibles, d’autres demeurent intéressants, notamment lorsqu’il s’agit de la famille de Lucille et Wren. Et c’est avec une plume très agréable et fluide qu’Estelle Laure parvient à nous plonger dans l’histoire de ces deux filles, dont le combat en touchera plus d’un.

En conclusion, malgré quelques questions restées en suspens une fois la toute dernière page tournée, « Cette Obscure Clarté » a été une très bonne lecture. Légère mais prenante, elle promet son lot de bonnes et mauvaises surprises. Car « Cette Obscure Clarté » est un roman qui conte l’amour. L’amour difficile. L’amour perdu. L’amour heureux. L’amour aveugle. L’amour volé. L’amour sous toutes ses formes.

4-etoiles

Et vous, si cous l’avez lu, qu’en avez-vous pensé ?

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s