Action

Snow Like Ashes, T1 – Sara Raasch

les-infos-pratiques

Titre : Snow Like Ashes (« Des Cendres sur la Neige » en version quebécoise)
Auteure : Sara Raasch
Date de sortie (USA) : 14/10/2014
Edition : Balzer + Bray (également connu sous B + B)
Thèmes : Fantasy, Magie, Guerre, Royauté …
Thèmes : Il y a seize années de cela, le royaume d’Hiver a été conquis et ses habitants réduits à l’esclavage, les laissant sans magie et sans souveraine. Le seul espoir de liberté des Hiverniens se trouve maintenant entre les mains des huit survivants qui sont parvenus à s’échapper lors de l’attaque et qui ont depuis ce temps attendu que s’offre à eux la possibilité de récupérer la magie d’Hiver et de reconstruire leur royaume.

Ayant perdu ses parents lors de la défaite d’Hiver alors qu’elle était en très bas âge, Meira a vécu sa vie entière en tant que réfugiée tout en étant élevée par le général des Hiverniens, Monsieur. Entraînée à être une combattante – et désespérément amoureuse de son meilleur ami et futur roi, Mather – elle ferait n’importe quoi pour aider Hiver à remonter en puissance.

C’est ainsi que lorsque des éclaireurs découvrent l’emplacement d’un ancien médaillon qui peut leur redonner cette magie perdue, Meira décide de se charger elle-même de le récupérer. Elle se retrouve finalement à escalader des tours et à se battre contre des soldats ennemis comme elle avait toujours rêvé de le faire. La mission ne se déroule toutefois pas comme elle avait été prévue et Meira se retrouve alors plongée dans un monde de magie maléfique et de politiques dangereuses – avant d’ultimement se rendre compte que sa destinée n’est pas et n’a jamais été la sienne.

lavis-de-c-k-sith

Je ne sais pas réellement comment vous avouer que … Cette relecture m’a fait tomber davantage amoureuse de cette saga que ce à quoi je m’attendais. Je me souviens que la toute première fois, j’avais tout simplement adoré, ça avait été un coup de cœur fulgurant. Or, il y a eu comme un déclic lors de cette dernière relecture et … Je me demande bien pourquoi je ne vous en ai par parlé avant, que ce soit sur Instagram, Facebook, Twitter ou même ici. Je n’avais pas fait une seule chronique à ce sujet. C’est pourquoi, je dois y remédier, de suite.

« Snow Like Ashes » conte l’histoire de Meira, une jeune adolescente de 16 ans, orpheline et l’une des seules survivantes ayant réussi à fuir lors de la destruction d’Hiver, le royaume dans lequel elle vivait. Éduquée et entraînée aux côtés de son meilleur ami Mather, qui s’avère être le descendant direct de la royauté d’Hiver (donc le prince, en d’autre terme), il se trouve qu’elle a finit par développer pour lui une attirance et un amour sur lequel elle n’a jamais su poser aucun mot, ni geste. Car après tout, il s’agit du Prince. Son Prince. Et une petite orpheline ne peut décemment pas s’amouracher d’un sang royal. Décidée à devenir un soldat de première classe, malgré ce qu’on lui reproche et le fait qu’elle ne soit qu’une fille mal habile, son seul but est de ramener Hiver d’entre les ruines. Commence alors un long périple durant lequel elle sera confrontée à de nombreux obstacles et qui lui réservera parfois des surprises, et pas seulement bonnes.

“Fear is a seed that, once planted, never stops growing.”

Tout d’abord, laisser moi vous dire que … VOUS DEVEZ LIRE CE ROMAN ! Pour ceux qui l’ignoreraient, je rappelle que les éditions ADA (Québec) viennent tout juste de sortir une version française (québécoise) et que vous avez donc la possibilité de le lire ! (Pour ma part, je l’ai lu en anglais)

Maintenant, passons aux choses concrètes. Que dire de « Snow Like Ashes » mise à part le fait que j’ai adoré ma lecture ? Très sincèrement, j’ai adoré les personnages. Si parfois Meira m’a légèrement agacée du fait qu’elle ait prise des décisions … incompréhensibles (mais qui ne fait pas ça de nos jours ?) et qu’elle a parfois agit comme une enfant capricieuse, je réalise tout de même que tout au long de ce premier tome, elle ne fait que grandir et s’affirmer. Forte d’un caractère bien trempée, elle fait indéniablement partie de ce genre de protagoniste que l’on fini par aduler tant ils savent comment s’imposer. Bien entendu, elle est très loin d’être l’héroïne du siècle. Mais je trouve justement que ses imperfections font d’elle un personnage tout bonnement attachant. Ses convictions, sa motivation et ses décisions viennent toutes du cœur.

“Soon he’ll know the blizzard started with me.”

Et bien sûr, il y a Mather. Qui ne craquerait pas pour le Prince ? Je me le demande. Il n’a certes rien d’exceptionnel. Il est bâti comme tous les beaux jeunes hommes que l’on rencontre au cours de nos lectures. Il a ce côté mystérieux, sur de lui que l’on apprécie. Mais le plus intriguant chez lui réside dans son inaccessibilité. Émotionnellement parlant bien entendu. Il ne rejette personne et est un homme au cœur tendre, mais il reste un véritable maître de ses émotions. Si bien que même si l’on s’imagine parfaitement ce qu’il peut ressentir, nous n’en sommes jamais réellement certains. Et c’est assez frustrant. Pour autant, cela développe l’affection que nous lui portons.

“Someday it won’t hurt.”

N’oublions pas Sir. Qui est Sir ? Chef des huit survivant d’Hiver, il est également l’entraîneur de Mather, mais aussi le « mentor » de Meira. S’il est toujours très dur avec elle, très strict, très sévère, il n’en reste pas moins un Chef. Et certaines de ses responsabilités font de lui un homme très prudent et méfiant. Cependant, j’ai énormément apparenté son attitude envers Meira à celui d’un père envers sa propre fille. Et cette relation m’a beaucoup touchée malgré les difficultés qu’ils ont rencontré l’un et l’autre, l’un avec l’autre.

“It doesn’t matter what I would do with magic,
because leaders are valued for the wrong things.”

Concernant le scénario, il est parfaitement abouti. L’intrigue est posé avec splendeur. Petit à petit, chaque élément nous est dévoilé et tout prend son sens, pas à pas. L’histoire va de rebondissements en actions, et il est véridique de dire que, même si certains passages sont prévisibles, Sara Raasch sait très bien comment nous surprendre alors qu’on ne s’y attend pas. La fin n’est pas expulsée en quatrième vitesse et laisse même supposer quelques théories quant au tome 2. Et entre nous, j’apprécie ce genre de fin ! Pas spécialement ouverte, mais pas entièrement close non plus. Juste de quoi titiller pour la suite des événements. Un véritable plaisir !

L’écriture, elle, est splendide. Je n’ai malheureusement aucune idée du rendu français (québécois), mais j’espère que la retranscription traduira à la perfection l’intensité de certains moments, et notamment les poèmes liés à chaque saison. Poèmes qui sont tous d’une beauté prenante. Croyez-moi, Sara Raasch saura vous charmer.

“Even the strongest blizzards start with a single snowflake.”

En conclusion, et je le redis, un coup de coeur fulgurant pour ce premier tome ! J’ai vraiment hâte de me plonger dans le tome 2 « Ice Like Fire« , même si je sais que je me dois de prendre mon mal en patience. Je n’ai cependant qu’une seule recommandation à vous faire, et vous savez déjà laquelle : lisez ce livre. Lisez-le et donnez m’en des nouvelles 😉

“Someday we will be more than words in the dark.”

5-etoiles

Et vous, si vous l’avez lu, qu’en avez-vous pensé ?

5 réponses »

    • J’espère qu’il sortira bientôt en France, ça serait géniale en effet, car comme tu le dis, le dialecte n’est pas réellement le même ahah
      Quiqu’il en soit, étant donné le carton qu’il rencontre côté outre mer, je croise les doigts pour qu’une maison d’édition le remarque et nous fasse parvenir une VF ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s