The Ones, Daniel Sweren-Becker

les-infos-pratiques

Titre : The Ones
Auteur : Daniel Sweren-Becker
Date de sortie : 06/10/2016
Edition : Hugo Romans (Collection Hugo New Way)
Thèmes : Science-Fiction, Dystopie, Young Adult …
Résumé : Cody a toujours été fière d’appartenir aux Ones. Son copain James et elle font partie du 1 % de chanceux sélectionnés par le gouvernement pour être modifiés génétiquement à la naissance.

Aujourd’hui, les Ones excellent en tout : ils sont beaux, talentueux, intelligents, sportifs…

Mais pour certains, c’est une injustice. Et le mouvement Equality profite allègrement de la jalousie et de la peur montante au sein de la société, pour gagner des voix et imposer son parti. Le gouvernement américain montre alors sa face la plus sombre et les Ones deviennent illégaux. Alors que la frontière entre bien et mal se brouille, Cody rejoint un groupe de radicaux qui ont bien l’intention de préparer la révolte. Et James commence à se demander jusqu’où Cody pourrait aller pour la cause…

lavis-de-c-k-sith

Je ne sais pas du tout par quoi commencer. J’ai tellement de choses à dire sur ce livre et sur l’agréable surprise qu’il a été que je ne trouve pas les mots pour entamer correctement cette chronique. Je dois avouer que c’est vraiment ennuyant … Que dire ? Tout d’abord, il faut savoir que j’avais énormément d’appréhension concernant cette lecture. En effet, si vous suivez mon blog depuis quelques temps, désormais, vous devez probablement savoir que je n’affectionne par particulièrement Hugo Romans malgré quelques bonnes histoires. En effet, cette maison d’édition s’est faite un nom notamment grâce à sa collection New Romance dont je ne suis malheureusement pas fan (même si j’ai lu quelques unes de leurs sagas, histoire de me faire une idée). Mais, je suis davantage disposée à laisser une chance à leur collection New Way. Et c’est là que « The Ones » entre dans la liste.

Un dystopie ? Chez Hugo New Way ? C’était clairement du jamais vu ! Et je ne pouvais pas passer à côté de cela. Néanmoins, je me lançais pourtant dans la découverte de cette nouveauté avec beaucoup d’à-priori. Mes chroniques ayant toujours été mitigées concernant la grande majorité de leurs romans, je ne m’attendais ABSOLUMENT pas à coup de poing fulgurant que j’ai pris dans la figure !

Dans « The Ones » nous suivons l’histoire de Cody et James, un couple adolescent de Ones décidé à revendiquer leurs droits auprès du gouvernement qui leur a autrefois permis de naître au grand jour. Dans une société qui a longtemps primé la modification génétique d’embryon afin de créer des humains plus beaux, plus compétents, plus doués, plus PARFAITS, il se trouve que, frappés par l’injustice, chacun a alors décidé d’ôter à ces Ones ces privilèges qu’ils possèdent.

Comment vous dire que … Suite à une panne de lecture de près d’un mois entier, après une déception sur un bouquin que j’attendais comme grandiose et une lecture mitigée sur le tome 1 d’une célèbre saga, ce fut un plaisir formidable de me plonger dans un univers aussi intense. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu une dystopie de cette envergure. Je crois que la dernière en liste remonte à … « 7 Secondes » de Tom Easton que j’ai lu en Avril … Oui.

Cody et James sont tous deux des protagonistes relativement opposés. Tandis que l’une se démène pour défendre les valeurs et intérêts des Ones et que l’autre ne sait pas exactement ce qu’il convient de faire dans leur cas précisément, on y retrouve malgré tout, un amour d’une profondeur surprenante. Tous deux se vouent une confiance aveugle. Et, dans un monde brisée par la méfiance, c’est l’une des plus belles choses qu’il convient de convoiter et envier. J’ai énormément apprécié le côté insolente et battante de Cody qui s’est révélée être une héroïne aux convictions infaillibles. Elle possède cette force naturelle qui émerveillerait un peuple entier. Quant à James, son évolution est flagrante. Il s’affirme tout le long du livre, apprend de ses erreurs, découvre la valeur du sacrifice et l’angoisse de la peur. C’est un héro dans lequel on se reconnait bien évidemment car il n’est ni celui destiné à être le leader d’un groupe, ni celui dont la providence aura décidé de son incapacité. Il se situe entre les deux, pesant le pour et le contre, tapant des mains et des pieds pour obtenir une solution. James est un héro à sa manière. Et j’aime ça !

Concernant l’histoire en elle-même, je la trouve très bien ficelée. Du début à la fin, je n’ai pas décroché une seule seconde, si ce n’est pour dormir. Ma première pensée à mon réveil a été : « Je dois savoir ce qu’il s’est passé après ça ! » … Et, concrètement … J’ai quitté le monde réel très facilement … La faute à Daniel Sweren-Becker ! (Je n’assume pas …) Peut-être que la seule chose qui m’ait réellement dérangé, mais c’est tellement négligeable que ça n’affecte en rien ma note, c’est le fait que tout ne se soit déroulé qu’en quelques semaines. Les choses vont assez vite, et j’ignore si cela est un problème ou non. Une chose est sûre, ça a permis à l’histoire de garder un rythme constant.

Très franchement ? On ne s’ennuie pas, bien que les choses soient parfois assez prévisible, je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé. Même en sachant que certains cas de figure étaient les plus probables, le voir à l’écrit restait tout de même agaçant, adorable, frustrant, énervant … Tout. Donc oui, vous l’aurez compris, « The Ones » est, contre toute attente, un véritable coup de coeur ! Sans compter que l’écriture très fluide de Daniel Sweren-Bercker nous offre un récit très agréable.

Et puis … DOUX JESUS MARIE JOSEPH ! Cette fin … Et après on parle de Victor Dixen à propos de « Phobos » ? De Sophie Jomain avec le tome 4 des « Etoiles de Noss Head » ? Mais … Et « The Ones » on en parle ? ON EN PARLE ? J’invite quiconque l’ayant lu à venir en discuter parce que … Ca me rend dingue ! Il vaut mieux pour cette saga qu’il y ait un tome 2 parce que je ne trouve aucune informations sur internet et je ne suis pas très contente …

Quoiqu’il en soit, c’est une lecture que je vous recommande chaudement, et j’espère que vous serez tout autant absorbés par cette histoire que moi ! Donnez m’en des nouvelles 😉

5-etoiles

Et vous, si vous l’avez-lu, qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

Publié par

Passionnée de lecture, je me suis lancée dans l’écriture il y a de cela trois ans. Depuis, je nourris mon imagination en observant le monde et en me servant de mes expériences personnelles. Grande fanatique d’introspection, j’apprécie davantage les protagonistes tourmentés faisant faces à de grands dilemmes. C'est pourquoi, je porte une grande importance à l'évolution psychologique et morale d'un personnage, tant et si bien que j'affectionne plus que n'importe quel autre genre, le dramatique et le tragique. Plus que tout, les bougies et le thé sont mes grands amis de tous les jours.

3 thoughts on “The Ones, Daniel Sweren-Becker

    1. Ohh je suis RAVIE que ce se ressente de cette manière dans ce cas ahah ! J’ai vraiment été très agréablement surprise par cette histoire, du coup j’espère que tu apprécieras tout autant que moi ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s