La Faucheuse, T1 – Neal Shusterman

les-infos-pratiques

Titre : La Faucheuse (« Scythe » en anglais)
Auteur : Neal Shusterman
Date de sortie : 16/02/2017
Edition : Collection R
Thèmes : Science-Fiction, Young Adult, Dystopie …
Résumé : MidMerica, milieu du 3e millénaire.

Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu’en étant tué aléatoirement (« glané ») par un faucheur professionnel (une « Serpe »). Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu’ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l’art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité. Mais seul l’un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu’il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l’un contre l’autre bien malgré eux …

lavis-de-c-k-sith

Un ÉNORME merci à la Collection R pour l’envoi de ce roman. J’en avais entendu énormément de bien et j’attendais avec impatience de pouvoir me jeter corps et âme dans cette lecture qui, de source sûre, aura été un véritable coup de cœur !

En de brefs mots, « La Faucheuse » conte l’histoire de Citra et Rowan, tous deux choisis contre leur gré pour devenir de futurs Faucheurs. Or, lorsqu’ils réalisent que la dernière étapes à passer afin d’être promu au titre de Faucheur Professionnel relève de la mort de l’autre, ils se retrouvent alors confrontés à un dilemme des plus vicieux : remporter la victoire et glaner l’autre, ou bien perdre et se laisser ôter la vie.

« Tout le monde est coupable de quelque chose, et tout le monde recèle une part d’innocence qui remonte à l’enfance, quoique ensevelie sous des couches et des couches de vie. Les hommes sont innocents ; les hommes sont coupables. Ces deux dispositions sont indéniablement avérées. »

Alors ? Toujours pas tenté ? Pour ma part, le résumé seul est parvenu à titiller ma curiosité. J’avais peur d’être déçue par ce roman, je l’avoue, car je n’en avais entendu que des éloges et tout le monde sait que lorsque les attentes sont trop grandes, il vaut mieux ne pas compter sur la présence de Dame Satisfaction au cours de la lecture. En revanche, ce ne fut absolument pas le cas pour ce livre. J’ai été très agréablement surprise par la facilité avec laquelle j’ai lu ce roman. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu à même le livre, étant très habituée à ma liseuse, je craignais donc que cela me prenne beaucoup de temps mais c’était une erreur de le croire. Les pages ont défilé à une vitesse hallucinante, tant et si bien que je ne voulais pas le terminer.

« Sache qu’à part moi, personne ne te témoignera la moindre reconnaissance pour ton geste d’aujourd’hui. Mais n’oublie pas que les bonnes intentions pavent de nombreuses routes. Toutes ne mènent pas à l’enfer ».

Citra et Rowan sont des protagonistes très intéressants et surtout très différents l’un de l’autre. J’ai adoré suivre Rowan, qui est probablement mon personnage favoris pour le moment. Il est très consciencieux et nourrit des convictions inébranlables. Sa détermination sans faille m’a laissée admirative et très sincèrement, je me vanterai d’avoir un compagnon tel que lui. S’il m’est tout de même arrivée de déplorer ses gestes et ses choix, il a toujours trouvé le moyen de rester haut placé dans mon estime. En plus d’être un combattant hors pair, il est également doté d’un sens de l’humour et de la provocation à s’en décrocher la mâchoire. Bon, la vérité c’est que l’on ne rigole pas beaucoup dans ce roman, mais les quelques taquineries de Rowan sont les meilleures !

« Nous sommes contre nature à partir du moment où nous avons conquis la mort. »


En ce qui concerne Citra, j’ai beaucoup apprécié son personnage également. Studieuse et intelligente, elle m’a parfois vendue du rêve, notamment lors de la scène finale clôturant ce tome 1. Forte d’un caractère bien trempée et d’une ambition à toute épreuve, elle est prête à devenir meilleure de jour en jour, qu’importe si le travail se doit d’être acharné ou difficile. Elle ne connait pas l’échec et refuse sciemment de se laisser marcher sur les pieds. Si la moindre solution existe, croyez-moi qu’elle est prête sacrifier le nécessaire pour rendre justice, car oui, elle est un personnage qui se veut très juste et honnête.

« Le Thunderhead est la racine et moi je suis les cisaille. J’élague les branches avec goût afin de maintenir l’arbre en pleine santé. Nous sommes tous les deux nécessaires, et pourtant exclusifs. »


Ensemble, Citra et Rowan seraient de très redoutables Faucheurs et quiconque se mettraient en travers de leurs chemins pourrait dûment le regretter. Ils sont à la fois la lame et le cerveau.

Que dire au sujet de l’histoire ? Elle est imprévisible. Très sérieusement, il y a très peu de bouquin qui pourrait se vanter de l’être. Si quelques éléments restent identifiables, la plus grande majorité des péripéties sont à se rouler par terre et hurler à la lune. Je n’avais jamais mis autant de post-it dans un roman … Quoi qu’il advienne, il y a systématiquement un élément qui vient retourner la situation et changer la donne, dans la bonne ou la mauvaise direction. Je pense que le plus difficile réside dans le fait que nous ne sommes que lecteurs, et que nous avons donc connaissance d’informations que les personnages n’ont pas et … Comment dire ? C’en est parfois tellement frustrant ! Notamment lorsqu’il est évident qu’une information en particulier pourrait tout modifier ! Mais il s’agit-là d’une véritable pépite fraîche et innovante qui pourrait plaire au plus grand nombre d’entre vous. Avec une plume fluide et très agréable, Neal Shusterman nous embarque dans un univers aux lois surprenantes et aux coutumes pour les plus étonnantes.

« Le pouvoir sur la vie ou la mort ne doit pas être confié avec insouciance
mais avec réserve et prudence. »

Si avec tout cela, vous n’avez toujours pas compris pourquoi est-ce que « La Faucheuse » de Neal Shusterman est un coup de cœur … Eh bien … ma foi, il ne vous reste qu’à vous plonger vous aussi dans cette lecture et alors, peut-être en ressortirez-vous tout autant conquis que moi ? Je l’espère en tout cas, car à mes yeux « La Faucheuse » est l’incontournable de ce début d’année en matière de dystopie et science-fiction.

5-etoiles

Et vous, si vus l’avez lu, qu’en avez-vous pensé ?

10 réflexions sur “ La Faucheuse, T1 – Neal Shusterman ”

  1. Je n’attendais pas spécialement cette sortie comme d’autres mais alors tous ces éloges qui pleuvent c’est incroyable. Du coup j’ai bien envie de me laisser tenter. Puis cette histoire de faucheur c’est quand même original.

    J'aime

  2. A la base, je n’étais pas particulièrement attirée par cette sortie mais à force de voir de supers bon avis, ça m’intrigue beaucoup ^-^
    Et ta chronique ne peut que m’inciter à le lire haha ♥

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s