Après nous, T1 : Au commencement – Myra Eljundir

Les infos pratiques

Titre : Après nous
Auteure : Myra Eljundir
Edition : Robert Laffont, Collection R
Date de sortie : 23/11/2017
Thèmes : Fantastique …
Résumé : Les cartes du destin de l’humanité sont entre ses mains.

Est-elle porteuse de chaos ou de la promesse d’un monde meilleur ?

Jezebel Kern a tout pour elle : des parents aimants, soucieux de son avenir, un véritable talent de musicienne, une voix envoûtante. Rien ne semble pouvoir troubler son petit paradis. Mais lorsque Hannah et Johann Kern perdent la vie dans un accident de la route, Jezebel découvre qu’il n’y a aucun acte de naissance à son nom. Peu à peu s’impose une terrible vérité : elle a été kidnappée dans sa petite enfance. À qui ? Pourquoi ? Et surtout, d’où lui vient cette voix capable de charmer… comme de blesser mortellement ? Jezebel devra le découvrir au travers d’une quête qui fera vaciller ses croyances et la portera aux frontières de l’apocalypse.

L'avis de C.K. Sith

Merci à la Collection R pour l’envoi de ce roman.

Je sais que l’annonce d’un nouveau roman de Myra Eljundir a beaucoup fait parler. Après le succès de la trilogie Kaleb, il y a de cela quelques années, nombreux d’entre nous étaient impatient de découvrir ou retrouver la plume de l’auteure. Et si comme moi vous aimez vous tenir informer des avis des lecteurs, alors vous devez recevoir que ce roman a reçu de très bonne critique, comme de très mauvaises. C’est ainsi, il est des livres qui plaisent à tout le monde, ou bien que tous détestent. Je n’explique pas cela. En revanche, je peux parfaitement vous expliquer pourquoi ma chronique rejoint celles des sceptiques.

Que dire ? Par où commencer ? « Après Nous » a été mon tout premier Myra Eljundir, comme pour beaucoup. J’étais donc très impatiente et à la fois très nerveuse de me lancer dans cette lecture. J’avais déjà eu vent des nombreuses déceptions concernant ce roman, c’est pourquoi, j’ai entamé les premières pages avec beaucoup d’appréhension, tout en ayant très peu d’attentes. Malheureusement, les choses n’ont pas accrochés correctement. Premièrement, j’ai Jezebel en horreur. Elle m’insupporte à tous les niveaux. Je sais bien que personne n’est parfait et qu’on est tous fait de bon et de cicatrices, mais tout de même. Jezebel reste un extrême indéniable. Trop de ténèbres, tue les ténèbres. Oui. L’ambiance pesante est intrigante et intéressante au début, lors des premiers chapitres. Mais sur plus de 300 pages ? C’est assez décourageant. J’imagine tout à fait que c’était le but recherché, associer des personnages sombres à une histoire vicieuse, le tout dans un climat étouffant… etc. Mais vraiment, cela n’a pas eu l’effet escompté sur moi.

Je me suis très vite lassée du comportement de Jezebel, au même titre que j’ai fini par m’ennuyer de Jarod. J’ai eu beaucoup plus de compassion pour Noé et Rowan qui se sont révélés être des personnages autrement plus passionnants que les deux derniers, cités plus hauts. Rowan, plus que tous demeure un personnage très mystérieux. Si Jarod obtient sa part d’énigme à la fin du roman (oui, à la fin…), Rowan, elle reste surprenante et captivante tout au long du roman. Par sa lucidité et sa perspicacité, elle m’a semblée être la plus normale et acceptable de tous les personnages.

« Après nous » est définitivement trop sombre pour me plaire. Si j’aime les histoires dures, les personnages tourmentés et les psychologies travaillées (et je dois dire que je suis pourtant servie avec ce roman), il n’empêche que le roman est bien trop pessimiste à mon goût. Car oui, la lecture est une question de goût. L’intérêt de ce genre de roman reste de voir l’évolution des personnages et du monde qui les entoure, or pour « Après nous« , bien qu’il y ait une multitude d’informations, je trouve que l’on stagne trop longtemps avant de réellement constater d’une avancée.

Si l’histoire possède du potentiel, j’ignore encore si je suis prête à me lancer dans la suite (lorsqu’elle sortira). Pour le moment, je réfléchis à tête reposée sur cette lecture, et c’est la raison pour laquelle j’ai pris autant de temps avant de vous servir cette chronique. J’avais besoin de recul pour ne pas être trop subjective (bien qu’une chronique ne soit JAMAIS objective…).

Suite à quelques échanges avec ma meilleure amie sur le livre (qui a été un coup de cœur pour elle), j’y ai noté de bons points que je n’avais pas forcément relevé. Après tout, il n’y a rien de mieux que de se faire sa propre opinion pour savoir de quoi on parle. C’est pourquoi je vous recommande de laisser une chance à ce roman. Qui sait ? Peut-être saura-t-il avoir raison de vous ?

2 Etoiles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s