La vérité sur l’affaire Harry Quebert – Joël Dicker

Les infos pratiques

Titre : La vérité sur l’affaire Harry Quebert
Auteur : Joël Dicker
Edition : Editions de Fallois
Date de sortie : 28/05/2014 (version poche)
Thèmes : Enquête, drame, tragédie, amour interdit, meurtre…
Résumé : À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois.

Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.

Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

L'avis de C.K. Sith

Je dois avouer que je ne savais pas vraiment dans quoi je mettais les pieds lorsque j’ai décidé d’entamer ma lecture de « La vérité sur l’affaire Harry Quebert« . Pour ma part, j’étais persuadé de lire de la romance pure. En effet, je ne connaissais ni le résumé du roman (n’ayant nullement pris la peine de lire la 4ème de couverture), ni même le style de l’auteur et ce fut une surprise des plus étonnantes. Je ne m’attendait absolument pas à entrer dans une histoire relatant d’un meurtre, d’une enquête policière et surtout, je n’étais absolument pas prête pour la claque monumentale que j’ai reçue. Pour dire vrai, je ne m’en suis d’ailleurs toujours pas remise. Ce roman restera avec certitude l’un de mes ultimes favoris.

 » Je m’étais dit qu’une étoile filante, c’était une étoile qui pouvait être belle mais qui avait peur de briller et s’enfuyait le plus loin possible. « 

Dans ce roman, nous suivons Marcus Glodman, un écrivain à succès, atteint du trouble de la page blanche. Quel pire cauchemar que de ne plus pouvoir écrire ? Heureusement pour lui, Harry Quebert, son seul, unique et véritable ami décide de le prendre en main en l’invitant une toute nouvelle fois dans sa petite ville paisible qu’est Aurora, espérant ainsi lui redonner l’inspiration tant espérée. Malheureusement, il n’en est rien. Pire encore, lorsque Harry est arrêté et jugé coupable du meurtre de la petite Nola Kellergan, à l’époque âgée de 15 ans et avec laquelle il a très secrètement entretenu une relation des plus fusionnelle. Dès lors, c’est l’explosion. Je serai bien incapable de vous expliquer à quel point les phrases de ce roman prônent des vérités que nul ne peut contredire.

 » Chérissez l’amour, Marcus. Faites-en votre plus belle conquête, votre seule ambition. Après les hommes, il y aura d’autres hommes. Après les livres, il y a d’autres livres. Après la gloire, il y a d’autres gloires. Après l’argent, il y a encore de l’argent. Mais après l’amour, Marcus, après l’amour, il n’y a plus que le sel des larmes. « 

Très sincèrement, j’ai ri et pleuré en faisant défiler les pages. Toute cette peur, cette frustration omniprésente à travers chaque chapitre. Toute cette tristesse et cette colère emplissant les propos des personnages. Sans jamais oublier la force de cet amour. De CES amours. Parce que « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » n’est pas uniquement l’histoire de Marcus et Nola, cet amour interdit qui n’aurait, n’a et ne serait jamais bien vu, ni accepter du monde. Non. C’est aussi une histoire de destruction, d’espoir. C’est une combat effréné contre le temps, une recherche affolante de la vérité cachée sous des années de mensonges et de blessures. Croyez-moi, c’est une histoire qui vous prendra aux tripes. Elle vous sermonnera, vous fera la morale, vous trompera et vous dévoilera la vérité tout en vous assénant un coup de poing magistral dans le ventre.

Plus je me rapprochais de la fin, et plus j’appréhendais de devoir quitter Aurora, Marcus, Harry et surtout, la petite Nola. Si forte et pourtant si fragile. « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » est un roman qui fait rêver et qui vous brise dans la seconde. Il ne laisse aucun répit et vous promet un dénouement à la hauteur de ce que vous avez enduré pendant plus de 700 pages.

« Un bon livre Marcus, ne se mesure pas à ses derniers mots uniquement, mais à l’effet collectif de tous les mots qui les ont précédés. Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre , après en avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d’un sentiment puissant ; pendant un instant, il ne doit plus penser qu’à tout ce qu’il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer. Un bon livre, Marcus, est un livre que l’on regrette d’avoir terminé. » 

Alors si vous n’avez toujours pas cette pépite d’or entre vos mains, n’attendez plus. C’est un Rainbow Book à 100%. L’un des meilleurs qui soit à ma connaissance.

5 Etoiles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s