La tête sous l’eau – olivier Adam

Les infos pratiques

Titre : La tête sous l’eau
Auteur : Olivier Adam
Edition : Robert Laffont, Collection R
Date de sortie : 23/08/2018
Thèmes : Disparition, famille, homosexualité, adolescence…
Résumé : Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.

Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : « On l’a retrouvée. Merde alors. On l’a retrouvée. C’en est fini de ce cauchemar. »

Il se trompait. Ma sœur serait bientôt de retour parmi nous mais on n’en avait pas terminé.

L'avis de C.K. Sith

Merci à la Collection R pour l’envoi de ce roman.

J’ai beaucoup apprécié de découvrir ce tout nouveau livre d’Olivier Adam. Cela promettait d’être dur et poignant, et ça n’a clairement pas manquer. Je dirais même que la douleur était omniprésente, pas dans le sens concret, bien entendu, mais sous tous ses autres aspects. Elle était là à travers la famille dévastée du protagoniste, les relations hargneuses ou compliquées entre les personnages, la disparition de la petite Léa, dans l’incapacité de combler certains manques et j’en passe. Et pourtant, grâce à cette souffrance, l’auteur aborde des sujets d’une importance capitale tels que la place de la famille chez un individu, la prise de conscience des risques, les responsabilités que nos choix importent d’assumer.

« La tête sous l’eau » est une lecture qui m’a énormément touchée. Les mails de Léa ont directement parlé à mon cœur. La façon dont elle retranscrit son manque, sa douleur et l’absence était tellement intense. Tellement vraie. Pour peu que l’on ait expérimenté les relations à longues distances, alors je pense qu’il est facile de s’identifier à la Léa qui envoie ses mails avec ferveur. Pour ce qui est du protagoniste, le grand-frère, il a peur, mais est prêt à tout pour aider sa sœur, sa famille. Il apprend à se construire en côtoyant et observant ce/ceux qui l’entoure. J’ai beaucoup apprécié son côté attendrissant et empathique à souhait.

Pour un tel roman, j’aurai pourtant préféré que l’on s’attarde davantage sur le côté psychologique des personnages, c’est probablement ce qui m’a manquée et qui fait que ce roman n’est pas un coup de cœur comme je l’espérais. Je pense surtout que j’en attendais beaucoup trop. Il m’a émue avec certitude, mais ma soif d’en découvrir davantage s’est retrouvée légèrement frustrée en arrivant aux dernières pages du roman. Cependant, je demeure en grande partie satisfaite de cette lecture et espère avoir l’opportunité de découvrir à nouveau la plume d’Olivier Adam !

Un livre à découvrir sans plus attendre et disponible depuis le 23 août chez Collection R.

3 Etoiles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s