Néachronical, l’intégrale – Jean Vigne

Les infos pratiques

Titre : Néachronical, L’intégrale
Auteur : Jean Vigne
Edition : Editions Lynks
Date de sortie : 20/09/2018 (à propos de l’intégrale)
Thèmes : Violence sexuelle, mythologie, perte de mémoire, magie, enlèvement, mystères…
Résumé : Elle pensait être partie une soirée, elle a disparu 5 ans. Elle a oublié qui elle était, mais elle est revenue différente.

Après avoir fait le mur pour aller à un rendez-vous nocturne, Néa, 15 ans, se réveille à demi-embourbée dans les marais locaux. Sur le chemin du retour, l’esprit embrumé, elle tente de rassembler des souvenirs qui lui échappent. D’autant plus qu’une fois chez elle, ses parents, sous le choc, lui apprennent que son absence a en fait duré plus de cinq ans.

C’est désormais une jeune femme qui doit reprendre sa vie là où elle s’était arrêtée, c’est à dire au lycée. Seulement, le fossé avec ses camarades se creusent de jour en jour, pas seulement à cause de l’âge, mais également parce qu’une série d’événements inexplicables la rend différente du lycéen lambda. Et du genre humain…

Maintenant, Néa n’a plus qu’une idée en tête : retrouver la mémoire afin de comprendre ce qu’il lui arrive.

L'avis de C.K. Sith

Tout premièrement, un énorme merci aux Editions Lynks pour l’envoi de ce roman.

A la fin de ma lecture du tome 1, je restais plus ou moins perplexe. Incertaine de comprendre là où désirait nous emmener l’auteur. J’avais réellement du mal à saisir et à imaginer cet univers, tout comme ce qui arrivait à Néa, notre protagoniste. Si cela commençait de façon très tragique, le « fantastique » n’est fait son apparition qu’un peu plus tard, et contrairement à ce que je m’imaginais, ce fut encore plus déroutant. J’étais littéralement perdue, peu sûre de bien imprimer la totalité des informations. Et pour cause, le tome 1 n’en révèle pas tant que ça. Si la vérité concernant l’affaire « Néa » nous est belle et bien dévoilée, la question sur ses incroyables pouvoirs morbides demeure d’actualité. Ce fut une lecture pleine de mystères et de maladresses durant laquelle j’ai dû m’accrocher pour en parvenir à bout.

En revanche pour ce qui est du tome 2, c’est une TOUT AUTRE AFFAIRE! Si j’avais eu du mal avec le 1er tome, le second, en revanche, s’est lu tout seul. Petit plus à noter et à prendre compte : l’apparition de Morgane, un personnage que j’adore du début à la fin, qu’importe ses choix et son comportement ! C’est une femme pleine de convictions et pour lesquelles elle se bat! Que demande de plus le peuple ? Un deuxième livre emprunt d’une véritable touche de fantastique, cette fois-ci, et bien plus travaillé. Les pages promettait un dénouement à la hauteur, et ce n’est pas peu dire.

J’ai d’autant plus adoré le tome 3 ! Mythologie égyptienne + magie + légendes + combats épiques … Comment vous dire que ceci est assurément la recette du succès ? J’ai littéralement dévoré les 300 dernières pages de cet intégrale ! De la cruauté de Tom, à la jalousie de Morgane, tout en passant par la brusquerie de Néa, sans jamais oublier l’impulsivité d’Hesat, ce tout dernier tome nous offre de glorieux moments inondés d’émotions et rythmés par des scènes aussi morbides qu’excitantes !

Concernant les personnages, j’avoue avoir eu beaucoup de mal à accrocher avec Néa. Trop fougueuse, trop impétueuse à mon goût, et pourtant j’adore les personnages ayant un tempérament de chien. Mais Néa est bien au delà de ceci. Heureusement, bien qu’elle conserve ce sale caractère, elle s’assagie (si, si !) avec les tomes. Et croyez-moi, il n’y a rien de mieux et de plus positif pour une histoire qu’un personnage qui ÉVOLUE. L’EVOLUTION est la clef de l’addiction ! Aussi, je le répète encore une fois, mais Morgane reste la meilleure. J’ai aimé découvrir son passé, ainsi que la façon vile et vicieuse par laquelle elle a fini lié à tout cela. J’insiste sur le fait que les personnages sont très représentatifs du style d’écriture de l’auteur. C’est cru, direct, pas de censure. Jean Vigne ne cherche pas trente-six façon d’annoncer à ses lecteurs que des babouins s’amusent avec la tête d’un gigolo tandis que son corps décapité gît à pas moins de six mètres de là. Oui, oui. Si vous avez la même vision d’horreur que moi, c’est normal, c’est que vous entrez finalement dans l’univers de Néa.  Car en effet, son histoire est parsemé d’ignominies. Et je parle là d’abjection à tous les niveaux, que ce soit corporel, psychologique ou même humain. La vie n’est définitivement pas tendre, belle ou toute rose et croyez-moi, l’auteur nous le démontre avec succès.

En d’autre termes, malgré la noirceur de cette histoire, il en ressort une véritable leçon. Nos personnages apprennent de leurs erreurs, ils s’améliorent, deviennent ce qu’ils estiment être de meilleures copies d’eux-mêmes. Rien n’a plus d’importance que de combattre pour leurs propres idéaux, ou alors de mener à bien leur vengeance. Pour découvrir le dénouement final de cette histoire, il ne vous reste qu’une chose à faire. Et peut-être, alors, pourrez-vous aussi être témoin du choix ultime de notre protagoniste et ainsi assister à la réalisation de sa destinée.

4 Etoiles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s